Comment présenter ses condoléances ?

On n’y est jamais préparé, mais cela nous arrive à tous de recevoir un faire-part de décès dans notre boîte aux lettres ou par courriel. Un membre de la famille, un(e) ami(e) ou une connaissance est décédé(e). Comment présenter vos condoléances aux proches ? Comment s’habiller pour les obsèques ? Que dire lorsque vous saluez la famille à la cérémonie ? Quel message de sympathie peut-on écrire sur la carte de condoléances ? Laissez-vous guider par nos astuces et conseils.

Comment présenter ses condoléances ?

Après la réception d’un faire-part de décès, il est d’usage d’envoyer une carte de condoléances personnelle et écrite à la main. Si vous utilisez une carte de condoléances préimprimée, n’oubliez pas d’y ajouter quelques mots personnels, et ne vous contentez pas uniquement de la signer afin de faire sentir aux proches que vous avez pris le temps de formuler 'un dernier message'. Même si vous ne pouvez pas assister à la cérémonie d’obsèques, la coutume veut qu’une carte de condoléances soit envoyée à la famille.

Il est souvent difficile de trouver les mots adéquats pour exprimer sa sympathie, en particulier quand on connaissait moins bien la personne décédée. Essayez en tout cas de montrer que vous avez écrit le texte en toute sincérité et compassion. Optez pour un texte court et simple et limitez-vous aux souvenirs positifs du défunt en complément d’un message de soutien pour les proches. Si vous avez besoin d’inspiration, consultez notre plateforme de textes et poèmes de deuil. Vous y trouverez des textes adaptés à différentes situations de deuil :

  • Un enfant
  • Une (grand-)mère
  • Un (grand-)père
  • Un(e) ami(e)
  • Un(e) collègue

Vous pouvez également sélectionner des textes de condoléances pour des usages spécifiques : carte de condoléances, discours, médias sociaux, …

Un appel, un SMS, un message par Messenger ou une visite

La présentation de condoléances aux plus proches parents peut également se faire par téléphone. Lors d’une période de deuil, des mots de réconfort peuvent apporter un réel soutien à la famille du défunt. De plus en plus, on voit que les condoléances se font par le biais de Facebook Messenger ou par SMS. Sachez cependant que ce n’est pas encore de mise dans certaines familles qui le perçoivent comme impersonnel.

Pour les amis proches de la famille, il peut également être pertinent d’effectuer une visite au domicile familial afin d’offrir son aide et son réconfort. N’oubliez pas de demander d’avance (par téléphone) si les personnes endeuillées souhaitent une visite, celle-ci sera généralement perçue comme un geste de soutien très apprécié.

Condoléances en ligne

Il est aujourd’hui tout-à-fait habituel, et apprécié par les familles, d’exprimer ses condoléances par le biais d’Internet. Il y a plusieurs plateformes de condoléances qui permettent de faire part de son soutien lors d’un décès, dont le site web dansnospensées.be. Vous pouvez y présenter vos condoléances de plusieurs façons :

  • Ecrire quelques mots dans le registre de deuil public de la personne décédée
  • Envoyer une carte de condoléances virtuelle privée à la famille ou à des proches spécifiques
  • Allumer une bougie virtuelle
  • Faire remettre des fleurs de deuil ou d’adieu jusqu’à 2 jours avant les obsèques

Comment s’habiller pour des obsèques ?

Le temps où les dames devaient s’habiller d’un tailleur noir et que les hommes devaient porter un costume noir et un chapeau pour assister aux funérailles est révolu. Aujourd’hui les cérémonies sont personnalisées avec des textes, des photos, des vidéos et la musique préférée du défunt, ce qui réduit le caractère formel et religieux d’une cérémonie classique.

Que pouvez-vous porter lors des obsèques ? La règle générale semble évidente : une tenue sobre dans des couleurs sombres (gris foncé, bleu foncé ou noir). Un jean habillé avec une chemise et un veston pourront donc faire l’affaire pour un homme ; la cravate ou le nœud papillon ne sont plus requis. En revanche, les chaussures de sport sont à proscrire et mieux vaut opter pour des chaussures habillées.

Pour les dames qui souhaitent rajouter une touche de couleur à leur tenue : évitez les couleurs vives afin que ce ne soit pas trop voyant. Les chaussures à hauts talons ne posent pas de problème. Le maquillage et les bijoux seront discrets afin d’éviter d’attirer l’attention sur vous lors des funérailles d’un proche. Ceci vaut également pour les hommes, d’ailleurs. Il est rare que le faire-part fasse mention d’un code vestimentaire, par exemple des vêtements blancs ou un accent de couleur. Si c’est le cas, il faut s’y tenir.

De plus en plus d’enterrements (non chrétiens) sont organisés dans les auditoires de crématoriums ou de centres funéraires. Ce sont souvent des espaces plus modernes que la plupart des églises et cathédrales et décorés selon différents thèmes. On y trouvera souvent, par exemple, des chaises et fauteuils design, des tréteaux modernes pour porter le cercueil, un écran pour la projection de présentations et des caméras pour l’enregistrement la cérémonie. La lumière peut généralement y être réglée, ce qui peut contribuer à une ambiance plus chaleureuse. Dans ce genre d’espace, une tenue vestimentaire plus décontractée détonera moins que dans une église, mais n’oubliez pas qu’il s’agit malgré tout d’une cérémonie d’obsèques.

Comment présenter ses condoléances
Comment présenter ses condoléances

Que dire et que faire lors d’obsèques ?

Si vous aviez une relation étroite avec le défunt, il est d’usage d’assister à la cérémonie d’adieu. Lors de funérailles traditionnelles, les proches se placent généralement en rang pour recevoir les condoléances, dans l’ordre de proximité de la personne décédée. Par exemple, lorsqu’un époux est décédé, c’est son épouse qui sera positionnée en première place, suivie des enfants par ordre d’âge. C’est le moment d’adresser quelques mots de réconfort à la famille.

Il n’est pas toujours facile d’exprimer sa sympathie de façon chaleureuse et personnelle. Si vous n’avez pas bien connu le défunt, les formules de condoléances les plus fréquemment utilisées sont "Mes sincères condoléances", "Toutes mes condoléances" ou "Je suis désolé(e)".

Si vous étiez plus proche du défunt, il est conseillé d’exprimer un message plus personnel. Quelques petits mots sur la nature de votre relation ou sur la personne même peuvent apporter du réconfort : "Charles était quelqu’un de bien et il avait beaucoup d’humour". Laissez parler vos émotions, le reste viendra tout seul.

Une poignée de main ou une étreinte sincère peuvent également faire des miracles. Pour une conversation personnelle, il vaut mieux choisir un autre moment, vu que d’autres personnes souhaitent présenter leurs condoléances après vous.

Un enterrement est d’abord un événement triste et serein, mais également en quelque sorte une réunion (de famille). On y rencontre souvent des personnes qu’on n’avait plus vues depuis longtemps, ce qui nous donne l’occasion de s’entretenir avec elles. L’étiquette funéraire nous demande cependant de reporter ces retrouvailles jusqu’après les obsèques, vous pourrez discuter en famille ou avec vos amis lors de la réception après les funérailles.