L’inhumation, de moins en moins courante

En Belgique, environ 40 % de la population choisit un enterrement classique. Les autres (60 %) choisissent la crémation. Le nombre de crémations a pratiquement doublé chez nous en l’espace de 20 ans. Entrepreneurs de pompes funèbres et chercheurs attribuent ces pourcentages au nombre de croyants catholiques en baisse dans notre pays. La crémation reste, en effet, un usage non catholique. C’est la raison pour laquelle on recense 15 % de crémations en plus en Flandre qu’en Wallonie, où vivent encore plus de croyants catholiques.

Bien que minoritaires, les inhumations sont toujours une source de réconfort pour de nombreuses personnes. Il est en effet rassurant de savoir que le corps est toujours physiquement là, même s’il est sous terre, dans un cercueil ou dans un caveau (familial). Certains proches préfèrent encore et toujours se recueillir sur une tombe, dans un cimetière plutôt que dans un cimetière naturel, sur la pelouse de dispersion ou au columbarium face à une urne.

Concession : combien de temps une place au cimetière est-elle garantie ?

Une concession est un lieu de repos que l’on peut acquérir dans un cimetière. Elle peut prendre la forme d’une concession en pleine terre, d’une concession en columbarium ou d’une parcelle d’inhumation des urnes. La durée normale d’une concession est de 10 ans. La commune ou la ville peut ensuite décider de retirer la tombe. Si vous êtes inscrit dans une commune ou une ville spécifique, elle a l’obligation de vous enterrer sans frais après votre décès.

Vous pouvez aussi acheter votre 'dernière demeure' à plus long terme : pour 15 ou 25 ans, par exemple. Vous avez alors l’esprit tranquille. Il n’est aujourd’hui plus possible d’acquérir une concession 'à perpétuité'. C’était toujours le cas il y a cinquante ans. Nous vous recommandons d’acquérir votre concession à temps (comprenez : avant vos funérailles). Dans le cas inverse, la commune ou la ville décidera de votre lieu d’inhumation et vos proches ne pourront pas s’y opposer.

Important : chaque cimetière belge a ses propres prescriptions quant aux dimensions et aux matériaux des pierres tombales, monuments et icônes. Les règles sont également différentes en matière d’entretien et de plantations. Informez-vous donc toujours au préalable de la réglementation du cimetière le plus proche.

Types de sépultures

  • Sépulture gratuite : pour une personne. Reste valable pendant 10 ans minimum, mais le terme minimum peut varier d’une commune à l’autre.
  • Caveau : vous pouvez aussi faire installer un caveau dans une concession. Cette construction en béton peut renfermer un cercueil ou une urne.
  • Sépulture familiale : une demande d’inhumation doit être introduite quand le défunt est inhumé dans une sépulture familiale. Il ne peut l’être que moyennant l’autorisation du propriétaire. Lors de l’achat d’une concession, le concessionnaire peut désigner les personnes auxquelles la sépulture est destinée.
  • Anciens monuments funéraires : certaines communes proposent d’anciens monuments funéraires à la vente, auxquels s’ajoute une concession pour 25 ans (ou plus). L’acheteur est alors responsable de leur entretien ou de leur restauration.

Dalle ou pierre tombale

Les proches qui optent pour une inhumation se rendent souvent chez un tailleur de pierre. Outre le souvenir du défunt, ils veulent aussi un symbole tangible et durable. De nombreux tailleurs de pierre et marbriers proposent un vaste assortiment de pierres tombales, de monuments funéraires (une pierre tombale agrémentée d’ornements et d’icônes) et de pierres commémoratives (avec de beaux textes ou poèmes).

Une pierre tombale est une dalle qui indique l’endroit d’une tombe. Une tombe avec pierre tombale en dit long sur la culture à laquelle appartenait le défunt. Une pierre tombale est généralement agrémentée d’une épitaphe qui repend plusieurs éléments récurrents :

  • le prénom et le nom du ou des défunts
  • leurs dates de naissance et de décès
  • les relations familiales unissant les personnes inhumées et leurs proches toujours vivants
  • parfois, la profession du défunt
  • des signes distinctifs importants aux yeux des proches
  • des monuments funéraires, souvent de nature symbolique et en pierre, comme des fleurs, des anges, des troncs, des sabliers ou des phrases issues de poèmes ou de livres religieux
  • des vases pour recevoir les plantes et les fleurs apportées par les proches
  • des photos du défunt, souvent sous la forme de médaillon en porcelaine cuite au four pour garantir leur inaltérabilité ou sous la forme de gravures en 3D incorporées dans du verre

Les pierres tombales servent de point de repère pour les proches et d’affirmation de l’importance du défunt aux yeux de ses proches et de son entourage. Une pierre tombale peut aussi avoir une importance pour ceux qui souhaitent organiser leurs obsèques dans les moindres détails avant leur décès. Dans ce cas, vous pouvez mentionner la pierre tombale de votre choix dans votre recueil de dernières volontés auprès de votre ville ou de votre commune.

Matériau et entretien

Le matériau de la pierre a une durée de vie de plusieurs décennies, voire plusieurs siècles. Une pierre en granit poli, par exemple, est pratiquement inaltérable et arbora toujours son aspect initial après des milliers d’années. Une pierre tombale en pierre calcaire ou en grès, en revanche, pourra être illisible après cent ans déjà. Les sépultures égyptiennes en témoignent.

Marbre et granit ne requièrent pas d’entretien. Un petit nettoyage à l’eau et au détergent une fois par an suffit. Un petit nettoyage à la Javel ou avec une éponge en inox fera des miracles sur la pierre de taille.

Attention : une pierre tombale est un investissement considérable qui atteint souvent plusieurs milliers d’euros en fonction de sa taille, de ses finitions et des monuments qui l’agrémentent. Renseignez-vous correctement sur les prix au préalable et comparez-les chez plusieurs fabricants.

Envie de savoir ce que vous coûteraient les funérailles que vous souhaitez ?


Calculez le budget de vos funérailles personnalisées avec notre calculateur de frais funéraires