5 conseils pour parler de vos adieux

09 septembre 2021
Temps de lecture: 3 minutes

Il est difficile de penser à ses propres obsèques et encore plus d’en parler avec ses proches... Les conseils suivants vous aideront à entamer une conversation bienveillante et constructive.

Nous savons tous que la mort est inextricablement liée à la vie, mais nous préférons pourtant ne pas parler de nos adieux. Logique, car cela nous rappelle notre propre finitude. Ce sont cependant nos proches qui organiseront un jour nos obsèques. Il est donc important qu’ils soient informés de nos souhaits.

Faire connaître vos dernières volontés permettra à vos proches d’organiser une cérémonie d’adieu personnalisée et leur évitera d’avoir à faire des choix pénibles à un moment très difficile de leur vie. En outre, le fait d’organiser et de discuter à l’avance de certains points permet d’avoir l’esprit tranquille.

Vous souhaitez discuter de vos dernières volontés avec vos proches, mais vous ne savez pas par où commencer ? Les conseils ci-dessous vous aideront dans votre démarche.

1. N’attendez pas trop longtemps

Difficile d’entamer une discussion sur nos adieux lorsque la mort nous semble encore lointaine. Et pourtant… Plus tôt vous aborderez vos dernières volontés, plus il sera facile d’en parler. Le climat sera, en effet, moins tendu.

2. Ne vous précipitez pas

Le sujet est probablement délicat non seulement pour vous, mais aussi pour vos proches. Vous avez l’intention de discuter avec eux de vos dernières volontés ? Ne les prenez pas au dépourvu, mais avertissez-les à l’avance. Dites, par exemple : « Quand vous serez prêts, j’aimerais que nous parlions de mes obsèques ». Pensez aussi à leur expliquer pourquoi c’est important pour vous.

3. Pensez au lieu et au moment

De nombreuses personnes associent des lieux à des souvenirs. Si vous discutez de vos obsèques avec votre partenaire sous le pommier de votre jardin, il y a de fortes chances pour que cet endroit reste le lieu « où vous avez parlé de la mort ». Choisissez de préférence un endroit plus neutre, par exemple lors d’une promenade. Entamez, par ailleurs, la conversation tôt en journée pour éviter que votre interlocuteur cogite le soir dans son lit.

4. Expliquez bien vos choix

Vos proches ne comprennent pas certains de vos souhaits ? Expliquez-leur ce qu’ils signifient pour vous. La robe dans laquelle vous souhaitez être enterrée peut n’avoir aucune signification particulière pour vos enfants, mais avoir appartenu à votre mère.

5. Respectez l’avis de vos proches

Vos proches n’adhèrent pas du tout à l’une de vos dernières volontés malgré vos explications ? Donnez-leur la possibilité d’expliquer pourquoi et faites preuve de flexibilité. Si vous souhaitez, par exemple, que vos cendres soient dispersées en mer, vos proches pourraient préférer pouvoir vous rendre visite dans un lieu plus « tangible ». Dans ce cas, pourquoi ne pas conserver une partie des cendres dans un bijou cinéraire ?

Il reste toujours difficile pour vous d’en parler ? Abordez le sujet de manière ludique. Téléchargez notre jeu de cartes pour faciliter le dialogue avec vos proches.

Parler à un entrepreneur de pompes funèbres des différentes possibilités de funérailles personnelles peut également vous aider. Il peut donner forme à vos idées d'adieu comme nul autre. Trouvez un entrepreneur de pompes funèbres dans votre région.

À l’issue de la discussion, consignez vos dernières volontés dans notre outil dédié en ligne. Cet outil pourra également vous aider à entamer la conversation.

Lisez également les articles ci-dessous pour plus d'inspiration sur la vie et les adieux.