Informations sur nos services adaptés aux mesures corona

Update : 28 octobre 2020 - 15h00

Notre centre funéraire suit de près les développements concernant le Coronavirus et vous informe via cette page, qui sera mise à jour régulièrement. Les instructions du gouvernement fédéral sont suivies strictement par notre centre funéraire. En outre, il y a une coordination avec la Fédération des entrepreneurs de pompes funèbres. 

Mais qu'est-ce que cela signifie quand un proche meurt du Coronavirus ? Et est-ce que les visites et obsèques continuent à avoir lieu? Ci-après, vous trouverez les questions les plus importantes et les plus fréquemment posées, avec des réponses claires.

Questions sur les conséquences des mesures contre le corona sur les funérailles (cérémonie, adieux, etc.)

Un proche décède et il est (probablement) atteint du Corona. Que dois-je faire ?

Vous signalez le décès en contactant votre entrepreneur de pompes funèbres par téléphone. Le défunt a-t-il une assurance obsèques ? Dans ce cas, il est important que les proches prennent contact avec DELA dans les plus brefs délais via le numéro de téléphone : 078 05 05 78 (24/24 et 7/7). N'oubliez pas de mentionner que la personne décédée est (vraisemblablement) porteuse du Coronavirus.

Est-ce que je me rends au centre funéraire pour régler les funérailles ?

Ici, nous suivons les directives du gouvernement fédéral et de la Fédération des entrepreneurs de pompes funèbres.

Afin d'assurer une protection optimale des proches et de collaborateurs funéraires, nous demandons que les funérailles soient organisées à distance autant que possible. Par exemple par téléphone, Skype, Whatsapp ou appel vidéo FaceTime. Si, exceptionnellement, la prise de décès se fait quand même physiquement, cela n'est possible qu'au centre funéraire et le port d'un masque buccal est obligatoire. Venez de préférence seul ou avec au maximum un membre de votre famille. La distance sociale de 1,5 m doit toujours être respectée. En aucun cas, l'entrepreneur de pompes funèbres ne s'assiéra à table avec des personnes (vraisemblablement) infectées par le virus Corona.

Qu'en est-il des formalités après funérailles ?

Nos conseillers en formalités après funérailles, qui vous aident avec les tracas pratiques et administratifs après les funérailles, régleront de préférence tout au téléphone avec la famille. Pour les proches qui souhaitent quand même une visite à domicile, l’entretien doit être reporté à une date (beaucoup) ultérieure.

Que se passe-t-il avec mon cher défunt infecté par le Coronavirus ?

Votre cher défunt sera pris en charge par nos soins et sera soigné avec autant de diligence qu'une personne non infectée. Conformément aux directives en vigueur, DELA suit un protocole d'hygiène dans lequel les soins aux personnes décédées présentant un risque accru d'infection sont également mentionnés. Des vêtements de protection supplémentaires pour la personne responsable des soins au défunt font partie de ce protocole. Les proches recevront une explication à ce sujet au moment opportun. Le risque de propagation du Coronavirus par une personne décédée est faible, mais il existe.

Qu'en est-il des visites au funérarium/à la morgue ? Peuvent-elles continuer à avoir lieu ?

Les visites peuvent avoir lieu normalement pour ce qui concerne les heures et le nombre de visites, aussi bien en semaine que pendant le weekend, à condition de garantir une distance d'au moins un mètre et demi entre les personnes présentes lors de la visite.

Le port d'un masque buccal est obligatoire.

Nous recommandons de ne pas toucher le défunt et de ne pas étreindre ou embrasser le corps. Si cela se produit, veillez à vous laver soigneusement les mains à l'eau et au savon ou à les désinfecter avec du gel pour les mains.

Des problèmes de santé tels que la toux, l'essoufflement, le rhume ou la fièvre peuvent être des signes qu'une personne est infectée. Conformément aux directives du gouvernement, DELA conseille à ces personnes de ne pas venir aux funérailles ou aux visites.

Une personne décédée du coronavirus est-elle toujours contagieuse ?

Le SPF Santé publique a indiqué que le Coronavirus actuel (Covid-19) est un virus nouveau et inconnu. Cependant, les recherches relatives aux Coronavirus en général montrent qu'après la mort du malade, le virus peut survivre encore 72 heures. En cas de basses températures (dues au refroidissement) et de forte humidité, le virus peut encore être présent après la mort.

Mais le plus important est la manière dont l'infection se produit : par des gouttes, en toussant et en éternuant. Après le décès, la contamination ne peut se produire qu'en n'effectuant pas d'hygiène des mains et en ne portant pas d'équipement de protection individuelle (masques buccaux, gants, ...).

Cependant, nous recommandons de ne pas toucher le défunt et de ne pas étreindre ou embrasser le corps. Si cela arrive quand même, veillez à vous laver soigneusement les mains ou à les désinfecter avec un gel pour les mains.

Le magasin ou la salle d'exposition de l’entrepreneur de pompes funèbres sont-ils ouverts ?

La plupart des magasins et des salles d’exposition de nos centres funéraires sont de nouveau ouverts. Venez seul, ou accompagné de maximum 1 membre de la famille. Nous demandons de respecter la mesure de distanciation sociale et de garder 1,5 mètre de distance. Le port d'un masque buccal est obligatoire. Les paiements se font de préférence par bancontact.

Les funérailles de mon proche décédé peuvent-elles avoir lieu ?

Jusqu’au 19 novembre, les services peuvent être organisés dans les auditoires, crématoriums et églises avec un maximum de 200 participants et à condition que le principe de la distanciation sociale de 1,5 m entre les participants puisse être respectée. Le port d’un masque buccal est obligatoire.

Pour la Flandre et Bruxelles Capitale, à partir du 31 octobre, maximum 40 personnes sont autorisées à participer.

Il est important d'éviter tout contact physique (par exemple, se donner la main ou s’embrasser) pendant les condoléances avant ou après la cérémonie. Les embrassades et poignées de main sont remplacées par un contact visuel amical ou une inclination en regardant les proches et en présentant ses condoléances pour la perte de leur proche.

Lors des cérémonies chrétiennes, le goupillon est enlevé et la bénédiction du défunt se fait par un signe de tête ou de croix. Pendant l’offrande, la croix ne sera plus présentée car parfois on a tendance à l'embrasser ou à la toucher.

Des problèmes de santé tels que la toux, l'essoufflement, le rhume ou la fièvre peuvent être des signes qu'une personne est infectée. Conformément aux directives du gouvernement, DELA conseille à ces personnes de ne pas venir aux funérailles ou aux visites.

Les absents peuvent suivre les funérailles en direct, selon le centre funéraire. Les funérailles peuvent également être enregistrées et partagées par la suite.

Qu’en est-il des repas après funérailles ?

A partir du 24 octobre, le nombre de personnes pouvant participer aux repas et réceptions après les funérailles est limité à maximum 40, à condition que le principe de la distanciation sociale de 1,5 m entre les participants puisse être respectée. Le port d’un masque est obligatoire, sauf lorsqu’on est assis à table.

Qu’en est-il des crématoriums ?

Les crémations continuent.

Une personne appartenant à un groupe à haut risque - comme les personnes souffrant de maladies cardiaques ou pulmonaires - peut-elle venir aux funérailles ?

DELA fait appel au "bon sens" de chacun pour agir avec prudence dans son propre intérêt et dans celui des autres. En tant qu'organisation, nous ne pouvons interdire à quiconque d'assister à un enterrement. En fin de compte, c'est la responsabilité de chacun. Mais pour protéger les groupes à risque les plus vulnérables comme les personnes âgées (+ 70 ans) et les enfants, mieux vaut faire preuve de prudence.

Qu'en est-il des rapatriements Brussels Airport Mortuary ?

Différents pays ont souvent des mesures et des directives différentes pour lutter contre le coronavirus. De plus, nous sommes confrontés à des vols annulés et à des frontières et à des aéroports fermés. Nous ne pouvons donc pas répondre sans ambiguïté à cela, car le modus operandi peut différer d'un pays à l'autre. Néanmoins, nous essayons toujours de trouver une solution pour les rapatriements dans la mesure du possible, mais ce n'est pas toujours possible avec des frontières fermées.

Un corps infecté par COVID-19 peut-il encore être donné à la science ?

Non, s'il a été confirmé que le défunt était infecté par COVID-19, le corps ne sera pas admis comme don à la science, cela s'applique à tous les hôpitaux.

En cas de (soupçon de) décès des suites du Covid-19, faut-il prendre un cercueil (beaucoup) plus cher pour des raisons de sécurité ?

Non, il n'est absolument pas vrai qu'en cas de décès ou de soupçon de décès des suites du corona, il faut prendre un cercueil plus cher ou le plus cher.

Il est vrai que les hôpitaux et les maisons de retraite demandent souvent de transférer le défunt avec un cercueil. Par conséquent, il se peut que le choix du cercueil doive se faire assez rapidement. Mais cela ne doit certainement pas être un cercueil coûteux ou le plus cher.

Est-ce qu’on peut se serrer la main pour présenter ses condoléances ?

Le SPF Santé publique déconseille de se serrer la main et de s’embrasser, pour éviter la propagation du Coronavirus.

Mais comment présenter ses condoléances sans toucher les proches ? Cela peut se faire par un contact visuel amical ou une petite flexion/révérence.

Lors de l'organisation des funérailles, l'entrepreneur de pompes funèbres ou le collaborateur abordera ce sujet avec les proches. Ils peuvent alors décider qu'au début de la cérémonie d'adieu, l'entrepreneur de pompes funèbres ou l'un de ses employés demande aux visiteurs de ne pas serrer la main.

Voici quelques pratiques de condoléances alternatives :

  • Mettez-vous la main sur le cœur, tout en regardant les personnes endeuillées et en présentant vos condoléances pour la perte de leur proche.

  • Pliez les mains en regardant le parent et présentez vos condoléances pour la perte de l'être cher.

Encore d’autres questions ? N’hésitez pas à nous contacter.

Vous trouverez tous nos données de contact sur notre page "Contact".