Je participe à des moments très intimes, il faut faire preuve d’empathie et il ne s’agit jamais de broutilles.

L'histoire de Thijs Uitterhoeve

En tant qu’entrepreneur de pompes funèbres, je suis quotidiennement en contact avec des familles qui viennent de perdre quelqu’un. C’est toujours un privilège de m’asseoir autour de la table avec ces gens et de veiller à organiser avec eux des adieux personnalisés. Les funérailles catholiques classiques à l’église ont de moins en moins la cote. Aujourd’hui, les gens veulent des obsèques sur mesure. Et c’est ce que nous les aidons à mettre en place.

Pour des funérailles ‘de base’, vous pouvez rapidement compter 5.000 euros.

Pour ce prix-là, vous avez l’organisation de la cérémonie, le cercueil, l’impression des faire-part et une ‘petite’ réception. Mais les Belges continuent à avoir leurs petites habitudes : les faire-part doivent généralement être envoyés par la poste et le cercueil ne doit pas être trop cher. La plupart des clients oublient souvent que le nombre de personnes invitées à la réception détermine davantage le prix total que le cercueil.

Les demandes spéciales comme le streaming en direct de la cérémonie d’adieu, la décoration personnalisée du cercueil, le choix d’un cercueil écologique ou la demande d’un photographe pour les funérailles restent des exceptions. En tant qu’entrepreneurs de pompes funèbres, nous sentons bien que les gens savent de mieux en mieux ce qu’ils veulent, mais nous ne pouvons pas encore parler de vraies tendances dans le secteur des obsèques.

J’apprécie beaucoup l’aspect social de mon travail d’entrepreneur de pompes funèbres.

J’aime ces rencontres intenses avec des personnes qui sont tellement différentes les unes des autres. Chaque fois, nous devons trouver l’équilibre entre d’un côté, le maintien d’une certaine distance professionnelle, et de l’autre, l’importance de faire sentir aux gens que nous sommes là pour eux. Ce point d’équilibre est différent pour chacun. En tant qu’entrepreneur de pompes funèbres, il est important que les gens vous connaissent et vous fassent confiance. C’est pour ça que je me mêle souvent à eux.

J’aime me sentir utile et faire des choses qui comptent vraiment. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de devenir entrepreneur de pompes funèbres. Je participe à des moments très intimes, il faut faire preuve d’empathie et il ne s’agit jamais de broutilles. Cela fait vraiment plaisir de voir la gratitude des gens qui voient à quel point notre métier est difficile. Chaque fois, nous n’avons qu’une seule et unique chance d’organiser un bel adieu à quelqu’un, et cela entraîne évidemment pas mal de stress. Quand nous y arrivons en équipe, ce sont pour moi les plus beaux moments.

C’est agréable de faire partie d’une société coopérative comme DELA.

Nous pouvons partager notre expérience, mais aussi nos moyens, notamment en matière de transport funéraire, pour faire en sorte d’offrir un meilleur service. Chaque jour, nous apprenons les uns des autres. N’oubliez pas que dans chaque centre funéraire DELA se trouvent des gens spécialisés dans divers domaines du secteur des obsèques : la thanatopraxie (soins de conservation et de préservation des corps), par exemple, ou le maquillage et la reconstruction faciale de personnes décédées dans des accidents. Ces ‘artisans de la dernière beauté’ donnent chaque jour le meilleur d’eux-mêmes pour leurs clients. Trouvez un entrepreneur de pompes funèbres.